Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Localisation des 24 sources d'intérêt retenues à ce stade de la démarche
Localisation des 24 sources d'intérêt retenues à ce stade de la démarche

Point d’étape sur la mise en place des observatoires sur le suivi des débits des sources et la température des cours d’eau

Le travail engagé à l’automne dernier pour mettre en place ces deux observatoires prévus dans le programme d’actions Garon’Amont a permis d’obtenir de premiers résultats. Les études préalables ont été engagées par des prestataires spécialisés. Le Conseil départemental de Haute-Garonne, qui porte la maîtrise d’ouvrage de ces actions, veille à ce que les différents acteurs concernés continuent à être associés tout au long de la mise en œuvre. Une réunion du groupe de travail dédié a notamment été organisée le 31 mars 2022.

Concernant le réseau de suivi du débit des sources, un premier travail d’analyse bibliographique et de recueil de données de terrain portant sur une quarantaine de sources a été réalisé par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) en lien avec les syndicats ou communes producteurs d’eau potable. Pour chaque source, les informations collectées ont été compilées sous la forme d’une fiche descriptive ; 39 fiches ont ainsi été éditées. Une priorisation des sources selon des critères hydrogéologiques et de faisabilité technique d’aménagement a ensuite été établie afin d’en retenir une vingtaine. Celles-ci feront l’objet d’investigations complémentaires menées dans les prochains mois, avec notamment des mesures de débit en hautes eaux. L’objectif étant de définir d’ici la fin d’année 2022 un réseau de suivi du débit sur une dizaine des sources représentatives des Pyrénées Haut Garonnaises.

Par ailleurs, la préfiguration du futur réseau de suivi de la température des cours d’eau a connu un avancement significatif ces derniers mois (prestation réalisée par le bureau d’étude Eaucéa). La première démarche a consisté à collecter les données existantes sur le périmètre Garon’Amont détenues par les fédérations de pêche, l’association MIGADO, le réseau d’alerte départemental… Plus d’une vingtaine de points de mesure de la température a ainsi été identifiée à ce stade. Ces données ont tout d’abord nécessité un travail important de mise en forme et de vérification.
Un travail d’analyse de ces chroniques de températures a ensuite été mené. Il apparaît clairement un gradient de température entre les stations situées dans les Pyrénées et celles situées dans la plaine (à partir de Cazères). Le bureau d’étude s’est également attaché à étudier les fréquences de dépassement de seuils de température critiques selon 2 axes : vie piscicole et production d’eau potable. Sur les points de mesures situés en plaine, de nombreux dépassements de seuils sont constatés. La suite du travail doit permettre d’une part d’identifier les points de mesures de la température susceptibles de constituer le futur réseau pérenne et d’autre part de poursuivre le travail d’analyse de la donnée afin notamment d’étudier les différents paramètres qui impactent la température de l’eau.

Une fois stabilisées, les synthèses seront disponibles pour les acteurs et les citoyens via le site internet. Les données détaillées seront accessibles sur demande et feront l’objet de versement dans les bases de données du bassin Adour-Garonne ou les bases de données nationales.

Cartographie des moyennes interannuelles des températures moyennes sur 7 jours consécutifs
Cartographie des moyennes interannuelles des températures moyennes sur 7 jours consécutifs