Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Observatoire des économies d’eau agricoles : un travail partenarial qui porte ses (premiers) fruits

Action portée par    

Pas moins de 7 réunions de travail ont été organisées depuis septembre dernier dans le cadre de l’action A3.1. « Observatoire technique territorial partagé des économies d’eau agricoles » portée conjointement par le Conseil départemental de la Haute Garonne et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Garonne. Ces réunions de travail, portant sur le recensement, la collecte et l’analyse de données préfigurant l’observatoire, ont réuni différents acteurs : le SMEAG, le Centre d’Etudes Spatiales de la Biosphère (Cesbio), l’Institut technique agricole, Réseau 31, la Chambre d’Agriculture du Gers, ARVALIS Institut du Végétal, l’Agence de l’eau Adour-Garonne, la Direction Départementale des Territoires, la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt et le groupe CER France. Répartis en quatre groupes de travail, ces contributeurs ont mobilisé leur expertise respective pour définir des indicateurs autour des évolutions de l’assolement, des volumes prélevés par l’irrigation, de la valorisation socio-économique de l’irrigation, ou encore des paramètres déterminants de références agronomiques.

L’objectif de ce travail est de constituer un observatoire technique partagé des économies d’eau agricoles, outil de connaissances et d’échanges techniques permettant d’objectiver la réflexion sur les économies d’eau en agriculture. Dans un second temps, les indicateurs pourront être affinés progressivement via notamment les diagnostics d’exploitations prévus dans le cadre de l’action A3.2. qui doit être engagée à partir de 2022.

Une réunion de l’ensemble de la cellule technique de l’Observatoire, au cours de laquelle les travaux des différents groupes de travail thématiques seront restitués est prévue pour janvier. Les premiers enseignements de ce travail seront exposés lors d’un prochain comité de concertation.