Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
La Garonne en étiage au niveau du barrage de Miramont-de-Comminges en Haute-Garonne
La Garonne en étiage au niveau du barrage de Miramont -de-Comminges en Haute Garonne - SMEAG/Didier Taillefer

Le point sur l’étiage 2020 sur le bassin de la Garonne amont

La météo de l’été 2020 est marquée par plusieurs épisodes de fortes chaleurs et de très faibles cumuls de pluies. Cette situation n’est pas favorable aux cours d’eau qui voient leur débit diminuer progressivement depuis le mois de juin avec l’arrêt de la fonte des neiges.
– Sur la Garonne, le régime d’étiage a été atteint le 20 juillet. Les débits sont désormais sous les seuils de débit d’objectif d’étiage (DOE) à Portet sur Garonne ; ils ont même franchi le seuil de débit d’alerte à Valentine. Dans le cadre du nouveau contrat de coopération pour le soutien d’étiage, un volume exceptionnel de 3 Mm3 a été lâché du 20 juillet au 7 août depuis le barrage hydroélectrique d’Oô. La concomittance avec les lâchers depuis les barrages EDF ariègeois a permis un débit de soutien d’étiage historique de16 m3/s, représentant un tiers des débits de la Garonne à Toulouse. Un nouveau volume de 8 Mm3 dans le lac d’Oô sera mobilisable à partir de début septembre.
– Sur le Salat, le Volp et l’Arbas, les débits sont en dessous des seuils de vigilance mais relativement stables.
– Sur la Louge à Muret et sur l’Arize à Rieux-Volvestre les débits restent au-dessus des DOE, à noter que l’Arize bénéficie d’une réalimentation depuis le barrage de Filheit.
– Sur le bassin de la Neste et des rivières de Gascogne, la situation est tendue avec des débits de la Neste proches de leur minima historique et un déstockage rapide des retenues de montagne et de piémont.

Même si les besoins en eau pour l’irrigation des cultures sont désormais beaucoup moins importants, les cours d’eau devraient continuer à ce tarir dans les prochains jours en l’absence de précipitations significatives.

Au vu de la situation hydrologique, plusieurs arrêtés préfectoraux ont été pris pour organiser des restrictions de prélèvement. Le bassin Garonne amont est concerné par :
– un interdiction totale des prélèvements depuis le 1er août sur les petits cours d’eau non réalimentés de Haute-Garonne cela concerne les bassins du Soumès et du Jô,
– une restriction de prélèvement depuis le 12 août à 3,5 jours par semaine ou de 50% des débits sur les rivières connectées au système Neste, cela concerne la Neste, la Noue et la Louge.

Pour en savoir plus :
http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp