Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

L’eau, le tourisme et le développement territorial

L’eau, le tourisme et le développement territorial

19 contributions, 14 commentaires

Penser à la fois le développement du bassin Garonne Amont, mais aussi son interdépendance avec les territoires voisins et notamment l’aire urbaine toulousaine, tel est le défi qui se pose au projet de territoire. A ce titre, le tourisme est un secteur-clé de l’économie régionale, très lié à l’eau (loisirs de neige ou d’eau vive, besoins en eau potable et assainissement dans les zones touristiques). De même, nombre de milieux aquatiques sont pour la population locale des lieux d’agrément (promenade, baignade, etc.), et ont un intérêt majeur pour les zones urbaines (îlots de fraîcheur, qualité de vie, etc.). Gérer l’eau sur le bassin Garonne-Amont, c’est ainsi maîtriser les effets de la hausse démographique, et développer un tourisme de plus en plus durable.

Rafting Val d'Aran

Éléments et chiffres-clés

Le tourisme lié à l'eau

Les canons à neige sont de plus en plus utilisés dans les stations du territoire. Ils consomment en moyenne un peu plus de 650 000 m3 d’eau à l’année, pour l’ensemble des stations du territoire. Environ 30% de cette eau ne retourne pas au cycle naturel de l’eau à cause de la sublimation.

Au cœur du dialogue ?

L’activité touristique est déterminante pour l’économie du territoire, et, entre les loisirs de neige et ceux d’eau vive, sans parler des besoins en eau potable et en assainissement accru en période touristique, sa dépendance à la gestion de la ressource en eau est indéniable.

Pour conserver cette activité économique tout en limitant son impact sur l’environnement et en particulier sur l’eau, deux visions différentes sont apparues, l’une proposant de préserver des paysages sauvages de toute activité humaine et donc de concentrer en quelques lieux l’activité touristique, l’autre au contraire de multiplier les petits sites d’accueil pour limiter la pression sur certains sites.

Au vu de la diminution de l’enneigement, des voix s’élèvent également pour appeler à une alternative au « tout ski », en limitant drastiquement l’usage des canons à neige.

De nombreux participant.e.s au dialogue citoyen pointent l’intérêt d’un aménagement des berges de la Garonne à destination notamment du tourisme vert, mais aussi imaginent d’y aménager des zones de baignade.

LES DISCUSSIONS EN COURS

Les autres thèmes de discussion en ligne

chevronblanc3x
19 contributions, 14 commentaires
chevronblanc3x
19 contributions, 14 commentaires
chevronblanc3x
12 contributions, 11 commentaires
chevronblanc3x
12 contributions, 11 commentaires
chevronblanc3x
27 contributions, 20 commentaires
chevronblanc3x
27 contributions, 20 commentaires
chevronblanc3x
17 contributions, 15 commentaires
chevronblanc3x
17 contributions, 15 commentaires