Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Protection de la quantité et qualité de l’eau de la Garonne Amont

nature comminges (st Gaudens) | 10/09/2019
N°45 | Eau & biodiversité, Eau, tourisme & développement territorial

Pour conserver des eaux en quantité et en qualité il faudrait ouvrir d’une part des zones de stockages sur le bord de la Garonne tel que le Méandre de la Pouche (ancien bras mort) de Labarthe de Rivière  qui n’est plus en état de rentrée d’eau depuis la crue de 2013. Ayant une superficie de plusieurs hectares avec végétation et arbuste qui vont ralentir la force et volume d’eau. Ensuite en aval, remettre en eau le canal d’Aulné d’une longueur de 9 km arboré et longé par des zones humides. De ce fait, toutes ces eaux vont se conserver dans des milieux naturels qui apporteront une meilleure qualité quand elles s’écouleront dans les nappes d’accompagnement et dans la Garonne. Un moulin à grain très ancien fonctionne sur ce canal qui fait partie du parcours touristique Via Garona. Toutes ces actions vont permettre aussi de récupérer les matières plastiques en suspensions et réduire les arrivées massives d’eau en périodes d’inondations sur les communes de Valentine et Miramont.

La discussion en ligne est clôturée depuis le 12 septembre au soir.
Rendez-vous le 2 octobre à Saint Gaudens pour la restitution du dialogue citoyen.


Pour déposer un commentaire en ligne, vous pouvez remplir ce formulaire. Si vous souhaitez vous exprimer sous un pseudonyme, au nom d’une organisation, ou encore ajouter une pièce jointe à votre message, vous devez créer un compte.