Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Chaque année près de 120 saumons atlantique remontant la Garonne sont comptabilisés par l’association MIGADO au niveau du barrage de Golfech (Lot et Garonne)

Focus sur l’association MIGADO et ses travaux sur les poissons migrateurs

L’association MIGADO a pour objectifs principaux la gestion, la restauration et le soutien des populations de poissons migrateurs des bassins Gironde-Garonne-Dordogne et Charente-Seudre. Les poissons migrateurs sont de véritables traits d’union entre les continents et les océans. Le bassin Gironde-Garonne-Dordogne est le dernier bassin hydrographique d’Europe de l’Ouest à accueillir les 8 espèces emblématiques de poissons grands migrateurs à savoir : le saumon atlantique, la truite de mer, la grande alose, l’alose feinte, la lamproie marine, la lamproie fluviatile, l’anguille européenne et l’esturgeon européen. Ce dernier, autrefois abondant en Europe, n’est plus présent que dans le bassin Gironde-Garonne-Dordogne.

La Garonne offre une voie de transit pour ces espèces, qui pour la majorité remontent le cours de la Garonne et de ses affluents pour se reproduire (à l’exception de l’anguille, qui vient y trouver des zones de grossissement). Ces espèces ont un cycle de vie long et nécessitent des eaux et des habitats de bonne qualité, un milieu de vie préservé !

Agréée association de protection de l’environnement et déclarée d’intérêt général, MIGADO est aujourd’hui la plus importante association de France en charge de développer des actions techniques en faveur des poissons migrateurs. Composée d’une trentaine de salariés (biologistes et techniciens spécialisés dans la biologie des poissons, la pisciculture, l’hydrobiologie, la chimie de l’eau et l’éducation à l’environnement), ses équipes fortement impliquées mobilisent savoir-faire et dynamisme au service de la préservation du patrimoine piscicole exceptionnel que représentent les poissons migrateurs.

Sur le cours amont de la Garonne, ses principaux domaines d’action sont le suivi des populations au niveau des stations de contrôle du Bazacle à Toulouse et des centrales hydroélectriques de Carbonne, Camon et Pointis de Rivière, le suivi des milieux aquatiques, la réintroduction de jeunes saumons dans la Garonne amont (plus de 300 000 alevins repeuplés au printemps 2022). MIGADO développe également des missions d’éducation à l’environnement afin de sensibiliser les scolaires et le grand public à la biodiversité de nos fleuves et cours d’eau.

Les études et suivis réalisés par l’association MIGADO permettent de quantifier l’évolution des populations d’une année sur l’autre : retrouvez l’ensemble des passages aux stations de contrôle et l’activité de l’association en Haute-Garonne sur le site de l’association.

Notons également que dans le cadre de ses actions de suivi des milieux aquatiques, l’association MIGADO assure des mesures régulières de la température des cours d’eau. Il s’agit en effet d’un paramètre déterminant pour le développement des salmonidés. MIGADO a ainsi pu constituer un historique important de la température des cours d’eau sur plusieurs rivières du bassin de la Garonne amont grâce à une dizaine de points de mesures. C’est donc tout naturellement que MIGADO est associé à l’action de l’observatoire thermique du projet de territoire Garon’Amont, portée par le Conseil départemental de la Haute-Garonne, qui consiste en la mise en place d’un réseau pérenne de suivi de la température des cours d’eau.

Article rédigé par Stéphane Bosc, chargé de missions MIGADO