Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Garante Christine Jean

Christine Jean nommée garante pour suivre l’élaboration du projet Garon’Amont

Le 1er avril 2020, la Commission Nationale du Débat Public a nommé Christine Jean, garante de la nouvelle phase de concertation sur le projet de territoire Garon’Amont, pour la finalisation du plan d’actions. La garante vérifie la qualité du processus de concertation et de co-construction. Elle ne se prononce pas sur le fond du projet et n’a pas en charge l’organisation de la concertation.

Cette biologiste et spécialiste de l’hydrologie fluviale française est présidente honoraire de SOS Loire vivante, lauréat du Prix Goldmann en 1992. Ancienne chargée de mission au WWF, Christine Jean a aussi dirigé l’Observatoire des marées noires. Grâce à son parcours professionnel et associatif elle possède une grande expérience en matière de concertation.

Sa nomination fait suite à son implication, aux côtés de Michel Périgord, dans le suivi des travaux du dialogue citoyen de 2019 dont ils ont tiré en janvier dernier, en tant que garants, un bilan assorti de recommandations.

En application du Code de l’environnement (art. L 121.1-1) « le garant est tenu à une obligation de neutralité et d’impartialité et veille notamment à la qualité, la sincérité et l’intelligibilité des informations diffusées au public, au bon déroulement de la concertation […] et à la possibilité pour le public de formuler des questions, et de présenter des observations et propositions. Il veille à la diffusion de l’ensemble des études techniques et des expertises présentées par le public au cours de la procédure de participation. Ne peuvent être désignées garants, les personnes intéressées au projet à titre personnel ou en raison de leurs fonctions […] ».